Actions et obligations : Quelles sont les différences entre ces titres

Lorsque l’on parle d’actions, on sous-entend des titres de propriété. Lorsque l’on parle d’obligations, on sous-entend des titres de créance. Il faut savoir que les actions et obligations peuvent être émises par une société ou …

4/5 - (21 votes)

Lorsque l’on parle d’actions, on sous-entend des titres de propriété.

Lorsque l’on parle d’obligations, on sous-entend des titres de créance.

Il faut savoir que les actions et obligations peuvent être émises par une société ou une entreprise.

Les actions représentent la propriété d’une partie du capital social d’une société.

Les obligations représentent la dette d’une société envers un investisseur.

Qu’est-ce qu’une action ?

Une action est une part de capital d’une entreprise. Elle représente un droit de propriété sur le bien et sur les avantages futurs qui en découlent.

La possession d’actions donne à son propriétaire la possibilité de s’exprimer et de participer aux décisions prises par l’entreprise au sein de laquelle elles sont émises.

Les actions peuvent être vendues ou achetées, mais ne peuvent pas être transférés sans accord préalable du titulaire.

Il existe différents types d’actions : les actions ordinaires (on appelle aussi « actions privilèges »), qui confèrent des droits identiques à tous les actionnaires, et les autres types d’actions (actions de préférence, droit de vote double, etc.).

Qu’est-ce qu’une obligation ?

Une obligation est un titre de créance. C’est un contrat par lequel une personne (l’émetteur) s’engage à remettre de l’argent à quelqu’un d’autre (le porteur).

Le rendement de l’obligation dépend du taux d’intérêt fixé au moment de son émission et de la durée de son échéance.

Lorsque vous achetez une obligation, vous êtes propriétaire d’une partie du capital emprunté, mais aussi des intérêts qui y sont liés.

Les obligations peuvent être classées selon leur destination : les obligations d’Etat ou les obligations privées.

Lire également :   Code bonus MyStake : Comment jouer sans dépôt

Les obligations privées sont celles que les entreprises émettent pour lever des fonds sur les marchés financiers ; cela permet aux entreprises d’emprunter plus facilement car elles ne doivent pas faire apparaître leur endettement sur leurs comptes consolidés. Elles ne sont pas soumises aux mêmes exigences réglementaires que les obligations publiques et peuvent donc présenter des risques différents, notamment en matière fiscale. Quels sont les principaux avantages ? Une obligation est un produit financier simple et facile à comprendre, ce qui en fait un placement adaptable à tout type de situation financière et patrimoniale.

Comment les actions et les obligations sont-elles liées ?

Les investisseurs qui souhaitent détenir des actions et des obligations dans le cadre de leur portefeuille peuvent être confrontés à un problème : en effet, ces actifs sont généralement considérés comme différents. Pour autant, il existe une relation entre les actions et les obligations, qui repose sur la valeur temps du placement et la volatilité de l’actif. En effet, plus l’investissement est risqué (c’est-à-dire qu’il présente un potentiel de gain élevé mais aussi un potentiel de perte élevé), plus il sera volatile. Ainsi, si vous choisissez d’investir dans des actions ou des obligations susceptibles d’être volatiles (actions ou obligations à faible rendement par exemple), vous devrez accepter que votre portefeuille soit plus risqué. Cependant, ce type d’investissement peut être intéressant pour les investisseurs disposant de liquidités importantes : en effet, cela leur permettra de diversifier leur portefeuille avec moins d’argent qu’en cas de placements sûrs (obligations par exemple).

Qu’est-ce qui distingue les actions des obligations ?

Les actions et les obligations sont des instruments financiers qui permettent d’investir en Bourse. Toutefois, il est important de savoir distinguer les actions des obligations afin de choisir le produit financier qui vous convient le mieux.

Lire également :   Comment bien choisir sa plateforme pour de l'achat de liens

Les actions et les obligations peuvent être achetées dans différents types de sociétés : Sociétés cotées en bourse (actions) Sociétés non cotées (obligations) Fonds communs de placement (FCP) Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) Sociétés civiles immobilières (SCI).

Il existe également plusieurs types d’actions : Actions ordinaires Actions à dividende prioritaire sans droit de vote Actions à dividende prioritaire avec droit de vote Acheter une action permet à l’actionnaire d’être rémunéré pour son investissement par un dividende versé par la société qui émet l’action.

Le montant du dividende correspond au bénéfice dégagé par la société, après avoir payée ses charges fixes comme ses impôts sur les sociétés ou encore sa participation aux frais d’information des actionnaires.

Le cours du titre varie donc proportionnellement au taux du chiffre d’affaires ou aux bénéfices réalisés par la société. Une obligation est un emprunt émis par une entreprise ou une collectivité publique pour se financer ou pour réaliser une opération spéculative comme par exemple l’achat d’une autre entreprise.

Les avantages et les risques associés aux actions et aux obligations

Les actions et les obligations peuvent être considérées comme des actifs financiers.

L’investissement en actions ou en obligations peut permettre de profiter d’une forte croissance, mais aussi de subir une baisse importante des cours.

Les actions sont associées à un risque plus important que les obligations, car elles sont plus volatiles que ces dernières.

L’investissement en actions est généralement associé à une gestion plus active du portefeuille, ce qui peut être coûteux si vous ne disposez pas des compétences nécessaires pour suivre l’actualité économique et financière.

Les investisseurs qui recherchent avant tout la constitution d’un patrimoine financier doivent se tourner vers l’achat de titres obligataires. En effet, il y a beaucoup moins de risques liés aux fluctuations des marchés et au retournement de conjoncture sur le long terme grâce à la diversification du portefeuille (actions/obligations).

Comment choisir entre les actions et les obligations ?

La plupart des investisseurs débutants préfèrent les actions aux obligations. Cela peut s’expliquer par le fait que les actions sont moins chères et plus risquées.

Lire également :   Quel camping échangiste choisir

Les actions offrent un rendement supérieur aux obligations, ce qui permet de réduire le risque d’investir sur les marchés d’actions en échange d’une rentabilité potentiellement plus élevée. En effet, les actions vous permettent de percevoir une partie du bénéfice de votre entreprise (la distribution), mais aussi lorsque celle-ci est diluée par la croissance du nombre des actionnaires. Par exemple, si vous possédez 5% des parts d’une société dont le cours de l’action est à 20€, vous toucherez 0,5×20 = 10€ par an pour une action. Tandis que si vous possédez 1% des parts dans la même entreprise, et que son cours est à 40 €, alors vous toucherez 0,01 x 40 = 4 € par an pour une action ! Votre rendement sera donc multiplié par 5 ! De plus, les dividendes versés chaque année comportent un risque : il existe un risque qu’elles soient trop importantes et qu’elles provoquent la baisse du cours de l’action au point où vos gains seront nuls voire négatifs ! Pour limiter ce risque potentiellement important sur votre portefeuille en cas d’augmentation excessive des dividendes versés par une société, il faut être attentif au montant total des dividendes distribués par chaque entreprise considérée.

Un titre de créance est un titre représentatif d’un emprunt émis par une entreprise ou une collectivité publique. Il est coté en continu sur un marché financier et donne droit à son porteur, sous certaines conditions, à un intérêt fixe ou variable (coupon) et/ou à une plus-value (dividende).

Laisser un commentaire